mardi, mai 21, 2024
AccueilCuisine et diététiqueChou kale : bienfaits, vertus pour la santé…et ses dangers ?

Chou kale : bienfaits, vertus pour la santé…et ses dangers ?

Peu répandu en France, le chou kale possède de nombreux bienfaits et vertus pour la santé, même s’il n’est pas sans danger. Il est bien plus connu aux États-Unis et d’autres pays comme l’Allemagne ou les pays scandinaves notamment. Et cela pour une raison simple : il possède de nombreuses propriétés bénéfiques de par ses nombreux apports nutritionnels. Voici en résumé les bienfaits du chou-kale pour la santé :

  • D’importantes valeurs nutritives, notamment en vitamines
  • Très faible en calories et glucides
  • Riche en flavonoïdes, pour lutter contre les agressions de toutes sortes

Avant de parler de ses bienfaits, petite présentation du chou kale !

Preuves s’il en est qu’il s’agit d’un légume peu connu en nos contrées, il n’est pas rare de le voir orthographié choukal, ou que des personnes cherchent sur le Net « c’est quoi le chou kale » 😮 Son nom se prononce d’ailleurs à l’anglaise, de type « kayle ».

Il s’agit en fait d’une ancienne variété de chou vert, qui se présente avec des grandes feuilles frisées. On lui donne plusieurs autres noms, plus ou moins répandus : chou frisé, chou vert demi-nain, chou plume ou encore chou-vache ! Il était d’ailleurs principalement utilisé comme plante fourragère pour les animaux. Et ce n’est que récemment que ses qualités nutritives ont été révélées, lui permettant de gagner en renommée en France. On distingue notamment comme variétés le kale frisé, le kale noir, le kale rouge et le kale violet.

Et si ce n’est pas pour son histoire ni pour ses différentes appellations, voyons en quoi il est si intéressant du point de vue nutritionnel, considéré comme un véritable concentré de vitamines et de minéraux.

Propriétés et valeurs nutritive du chou kale, ou des vertus inattendues

Valeurs nutritives

Le chou kale est très intéressant au niveau des valeurs nutritives de par ses teneurs en vitamines et nutriments divers.

En termes de vitamines, ses principaux attraits concernent les vitamines A, C et K, dans des quantités où une portion de 100 g permettent de couvrir bien plus que les apports journaliers recommandés. Cette même quantité permet par ailleurs d’apporter plus de calcium qu’un verre de lait, un attrait vraiment intéressant pour les personnes ne digérant pas le lait.

Il est également richement doté en quantités de protéines, fer, fibres, potassium et magnésium. Il offre en plus de bons apports en bêtacarotènes et omégas 3, recommandés pour la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Autre avantage pour l’organisme souvent lié aux légumes : il est très faible en calories, 50 pour 100g, de quoi participer à avoir un ventre plat et faire ressortir ses abdos. Parfait en tous points pour garder la ligne et participer à être en bonne santé 🙂

Autre point intéressant, le chou kale est faible en glucides, dont la plupart sont des glucides fibreux. Cela permet d’améliorer le fonctionnement du système digestif et le transit.

Bienfaits et vertus du chou kale

Comme vu ci-dessus, le chou frisé est actif au niveau du transit et un allié minceur de choix. Mais il recèle également des bienfaits à bien d’autres niveaux. On parle ici en nutriments dans les feuilles fraîches et crues. Comme d’habitude, la cuisson fait perdre plus ou moins, et notamment plus concernant les vitamines.

Par exemple, la présence d’antioxydants caroténoïdes ou de nutriments tels que la lutéine et la zéaxanthine, aident à limiter la dégénérescence maculaire. En cela, il aide également à prévenir la cataracte.

Sa richesse en flavonoïdes (si tu ne connais pas, voici un article qui explique très bien ce qu’il en est !) nous aide à lutter contre différents types d’agressions. Notamment à protéger la peau du soleil et donc du vieillissement cellulaire, ainsi que des effets de la pollution. Ils permettent également de lutter contre les bactéries et les virus, renforçant par ce biais les défenses immunitaires. Et ils aident aussi à lutter contre le cancer, de quoi en faire un allié de choix pour être et rester en bonne santé.

Contre-indications et des dangers limités

S’agissant d’un chou, et même si à petite dose il est bénéfique pour la digestion, en trop grande consommation il peut plutôt être cause de tracas digestifs. Ainsi, en cas de quantités trop importantes, il peut provoquer des lourdeurs et ballonnements. Pour les mêmes raisons, mieux vaut éviter d’en manger en cas de problèmes de thyroïde. Il est également déconseillé en cas de prise de médicaments anti-vitamines K dont il peut perturber le fonctionnement. Rien de bien méchant donc, d’autant plus qu’il est peu probable d’en manger des kilos.

Comment cuisiner le chou kale et quel mode de cuisson privilégier ?

Consommation du chou frisé à cru

Comme cela est de coutume, une consommation crue est préférable afin de conserver au maximum les propriétés nutritives de ce légume. Ce mode de préparation est à privilégier avec des feuilles bien fraîches, qui se reconnaissent par leur fermeté, et sans tâches. Aussi préfère une conservation courte et au réfrigérateur et consomme-le rapidement après achat.

Tu peux en ce sens le manger en salade, agrémenté de céréales (quinoa, boulgour), légumineuses (lentilles) ou encore divers autres légumes (betterave, carottes).

Il se consomme également mixé dans un smoothie, ou en jus. Tu peux par exemple réaliser un jus vert en ajoutant concombre, persil ou encore de l’artichaut, pour contrecarrer l’amertume qu’il peut présenter. Pense en ce sens à retirer la tige et la nervure centrale.

Ou cuisiner le chou kale en diverses recettes

Niveau modes de cuisson, plusieurs possibilités, il est ainsi très facile de cuisiner le chou kale. La vapeur peut être utilisée, mais mieux vaudra assaisonner ou apporter une sauce pour adoucir son goût. Tu peux également faire sauter les feuilles à la poêle, comme les feuilles d’épinards. Dans ce cas blanchis les feuilles (temps de cuisson 2 minutes dans de l’eau bouillante). De quoi cuisiner une embeurrée de chou, à accompagner avec des Saint-Jacques juste snackées, comme pour les poireaux.

Il est par ailleurs idéalement consommé comme ingrédient de soupe, avec par exemple du potimarron ou la pomme de terre, pour alléger sa puissance en goût.

A ce niveau, le Net regorge de recettes, tu en trouveras facilement !

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents