mardi, mai 21, 2024
AccueilFamille/enfantsMaman qui crie tout le temps : causes et solutions ;)

Maman qui crie tout le temps : causes et solutions ;)

Pour être très clair, je pars du principe que dans un foyer « moyen » avec les parents encore en couple, c’est la maman qui s’occupe le plus des enfants, et cela en très grande majorité. Du coup, reposent sur elle tout un tas de choses, en passant par la gestion du foyer, les repas, beaucoup d’autres tâches ménagères, ainsi que la gestion des enfants. Attention, je ne dis pas que les papas ne sont pas impliqués, mais en pratique les femmes ont une charge mentale liée au quotidien qui est très différente de celle des papas, soyons réalistes. Aussi, il n’est pas étonnant de constater qu’une maman crie tout le temps quand elle est dépassée par tout ce qui est à faire/gérer.

Pourquoi les mamans crient et comment trouver des solutions

Comme on peut le voir dans notre quotidien, la vie de parent n’est clairement pas un long fleuve tranquille. Entre les couches, les devoirs à superviser et les repas à préparer, il peut arriver que la frustration prenne le dessus, et que les cris fassent leur apparition. Si tu es une maman qui crie de temps en temps, sache que tu n’es pas seule, bien loin de là d’ailleurs…Aussi, pourquoi est-ce que cela arrive aussi souvent ? Je te propose de voir les causes car bien les identifier/comprendre ce qui se passe en toi, est totalement nécessaire pour réussir à travailler aux solutions possibles.

Pourquoi les mamans crient : comprendre les raisons qui sont en jeu

Le stress et la pression sont sans doute les facteurs les plus fréquents. Être maman, c’est un job à plein temps. Les responsabilités sont nombreuses et il peut être difficile de tout gérer, qui plus est si on se met la pression de le faire bien, dans un temps donné, etc…Le stress s’accumule, et parfois, le cri devient un exutoire.

Viennent ensuite, ou en première place selon les personnes, la fatigue et le manque de sommeil. Les nuits blanches et les siestes interrompues sont monnaie courante pour les mamans. Le manque de sommeil peut rendre tout plus difficile à gérer, y compris nos émotions. De fait, ici avec les coliques des twins quand ils étaient tout bébés, puis des terreurs nocturnes et autres cauchemars, la fatigue était excessivement présente. Leur maman, même si c’est moi qui me levais la nuit en très grosse majorité, ne réussissait pas à gérer sa fatigue, et les cris étaient notamment liés à cela.

Entre autres causes possibles, d’autres raisons peuvent expliquer qu’une maman crie plus ou moins, parfois que ce soit une maman qui crie tout le temps comme le disent parfois les enfants eux-mêmes. Il y a par exemples les tensions familiales, notamment les désaccords avec le partenaire de vie, cela pouvant par ailleurs porter justement sur le fait de s’occuper (ou non) des enfants.

Les attitudes des enfants peuvent aussi beaucoup jouer sur tes émotions, et ta manière de réagir, c’est le cas quand les enfants se disputent beaucoup par exemple. Et parfois, le fait de hurler est à la fois un soulagement pour exprimer tout ce qui est vécu à l’intérieur et que tu n’arrives pas à exprimer par ailleurs, ou bien car tu penses que c’est la seule solution pour te faire entendre, comme parler posément/demander gentiment ne fonctionne malheureusement pas, ou très (trop) peu. A l’opposé, le fait de crier beaucoup peut jouer négativement sur le développement de ton enfant, et sa propre vision de lui-même, pouvant considérer qu’il est à l’origine de tes réactions. Si ses actes le sont, tes réactions émotives restent ta responsabilité, venant de tes pensées (car ce sont les pensées qui génèrent les émotions, la plupart du temps totalement inconsciemment d’ailleurs). Aussi, si tu ne veux pas que ton comportement joue sur le développement de la confiance en lui de ton enfant, il faut que tu réussisses à te contrôler au mieux.

On peut aussi noter le manque de temps pour soi, avec ses conséquences. En effet, si tu n’as jamais de temps libre pour décompresser, et que ta vie de femme est totalement mise de côté, tu es sous pression en permanence. Il n’est donc pas étonnant d’exploser au bout d’un moment, ce qui peut se manifester par des cris.

Quelles solutions envisager pour tenter de moins crier en tant que maman ?

Maintenant que nous avons compris pourquoi les mamans crient, voici quelques solutions pour t’aider à retrouver la paix et la sérénité dans ton rôle de parent (ou en tous cas d’essayer) 😉

Une des premières choses à prioriser est ta fatigue/ton état physique. Donc déjà optimiser le sommeil dans la mesure du possible, c’est le premier point à prendre en compte. Cela peut vouloir dire avoir à faire des concessions, notamment moins de temps « libre » (même si cela est déjà peu) pour se toucher plus tôt, ou faire la sieste en même temps que ton enfant si possible. Maximiser le fait d’avoir un temps « calme » avant de te coucher pour favoriser ton endormissement. Voir si tu peux coucher les enfants un poil plus tard le week-end pour qu’ils se lèvent plus tard le lendemain et que tu puisses dormir un peu plus longtemps. Si tu es en couple et que ton partenaire est dispo, voir s’il peut se lever le matin pour s’occuper des enfants. Par exemple, peu après la naissance des enfants, les premiers mois, je me levais 1h à 1h30 plus tôt le matin que l’heure pour laquelle aller travailler, pour faire le 1er bib du matin et le changement de couches, et les recoucher. Ainsi ma compagne pouvait rester dormir durant ce temps-là 🙂

Ensuite il va y avoir une question de gestion, notamment dans tes émotions. Le fait de monter en pression à cause de tout ce qu’il y a à faire est compliqué, et si tu cries c’est qu’il est déjà trop tard, clairement. Aussi, il faudrait que tu puisses, dans la mesure du possible, réussir à prendre du recul sur certaines choses d’une part, en considérant la non gravité de petites choses du quotidien. Et d’autre part en te regardant avec plus de bienveillance, en acceptant que personne n’est parfait, que tu as le droit d’être fatiguée, de ne pas avoir envie, d’être saoulée de gérer tes enfants (car oui, on aime nos enfants, mais on n’est pas que des parents et c’est parfois difficile). Pense à diminuer tes attentes, ou « pire », à diminuer la pression que tu te mets par rapport aux attentes des autres et aux dictats de la société, ce dont on n’a pas forcément conscience !

Gérer ses émotions passe aussi en préambule à réussir à gérer ton stress. Cela peut passer par prendre du temps pour toi, dans la mesure du possible évidemment, compte tenu du rush perpétuel que représentent les jours d’école notamment. Certaines activités peuvent faire double usage dans le fait de te déstresser, comme le yoga ou la méditation, qui en plus peuvent t’apprendre à mieux respirer, ce qui permet d’une part de se détendre, et d’autre part à mieux gérer tes coups de speed en généra 😉

Pense également à communiquer sur ce que tu vis, cela peut grandement t’aider. D’une part aux enfants, pour leur exprimer avec des mots adaptés à leur âge, les difficultés que tu rencontres. Qu’ils comprennent que ce n’est pas eux en tant que personne le souci, mais ta gestion à toi de ce que tu as à gérer/faire. Et également d’autre part à ta famille ou tes amis, cela est intéressant car te permet de ne pas garder tes difficultés uniquement pour toi, et aussi car cela peut t’aider à trouver des solutions ! Il y a également la solution de t’adresser à un professionnel, car un psy te permettra de mettre des mots sur tes ressentis, et peut-être t’éclairer sur des raisons de te comporter d’une certaine manière, afin de désamorcer des fonctionnements négatifs et les reprogrammer.

En bref, être une maman qui crie de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde, et c’est normal. Nous avons tous nos moments de faiblesse. Ce qui compte, c’est de reconnaître ces moments et de chercher des moyens de les gérer de manière plus sereine.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Commentaires récents